Mots-clefs

, , , , , , ,

  • 4ème de couverture:

« Statistiquement, la probabilité qu’une analphabète née dans les années 1960 à Soweto grandisse et se retrouve un jour enfermée dans un camion de pommes de terre en compagnie du roi de Suède et de son Premier ministre est d’une sur quarante-cinq milliards six cent soixante-six millions deux cent douze mille huit cent dix.
Selon les calculs de ladite analphabète. »

  • Ce que j’en ai pensé:

Etonnant. Détonnant. Déroutant. Ce livre est un véritable OVNI littéraire.

Les premières pages parcourues, on pense filer vers une histoire singulière mais rapidement, on s’interroge. Premier sourcil levé, puis le deuxième : j’ai un peu de mal à voir où l’auteur veut mener son histoire mais sa plume est caustique, mordante à souhait et on se prend au jeu de suivre ses élucubrations, entre l’Afrique du Sud et la Suède.

Au fil des pages, les histoires dans l’Histoire et la valse de personnages truculents font penser au théâtre de boulevard. Ils vont et viennent avec leurs aventures et rendent ce livre  très intéressant finalement car on demande à voir ce qu’il en sera au point final.

Une apothéose ubuesque.

J’ai passé un bon moment de lecture.

  • Une citation

«  La différence entre la bêtise et le génie, c’est que le génie a ses limites. »