Mots-clefs

, , ,

Si vous avez vu le film « Le jour le plus long« , inutile de vous faire un dessin sur ce que représente Sainte-Mère-Eglise dans la « bataille de France » en Juin 44.

Si vous êtes sensibles à cette période-ci de l’Histoire, cette ville ne doit pas vous être inconnue car c’est l’une des premières villes francaises, après 4 ans de domination allemande, libérées par les forces alliés.

le jour le plus long

Le contexte: 

La veille du Débarquement, à Sainte-Mère-Eglise, un incendie se déclare dans un bâtiment en face de l’église. Les habitants tentent de circonscrire l’incendie en se passant des seaux à la chaine, sous la surveillance de soldats allemands armés jusqu’aux dents. Malheureusement, le timing n’est pas bien choisi pour les alliés qui larguent par erreur leurs parachutistes au-dessus du village.  Ils sont alors pris pour cible par les soldats allemands qui ne leur laissent aucune chance.

L’un des parachutistes, John Steele, est embarqué par le tourbillon de son parachute qui l’emmène vers le clocher de l’église sur lequel il reste accroché deux heures alors que les tirs fusent de tout part. Il voit mourir sous ses pieds nombre de ses camarades sous les tirs croisés des Allemands.

Les 6 et 7 juin, Sainte-Mère-Eglise est pilonnée par l’artillerie allemande occasionnant de nombreuses pertes civiles et militaires.

Aujourd’hui, c’est un mannequin qui fait office de John Steele. Cela reste impressionnant de s’imaginer la détresse de cet homme resté coincé là, suspendu à son parachute.

IMG_8021

 

IMG_8022IMG_8023

IMG_8025