Mots-clefs

, , ,

… mais depuis, il y a les réseaux sociaux et … Facebook… et les gens ne communiquent plus entre eux qu’à coups de « hashtag » et de « like ». Je ne vais pas les blâmer car j’interagissais aussi de la sorte. En tout cas, jusqu’à aujourd’hui car un simple événement, hier, m’a fait réfléchir à ce comportement qui n’est pas moi finalement et que je juge aujourd’hui tellement impersonnel et superficiel.

Avant les réseaux sociaux, la famille, les ami(e)s prenaient leur téléphone pour se donner des nouvelles et s’envoyaient des courriers et même des cartes pour les anniversaires ou postales pendant leurs vacances. On prenait le temps de se dire et de s’écrire les choses. Et puis, recevoir un courrier sympa, ça faisait vraiment plaisir. Une carte aussi. Mais ca, c’était  avant ! Désolée, cette blague pourrie me tendait les bras 😹


Aujourd’hui Facebook a eu la peau de ces relations.

Pour preuve, j’ai souhaité mener une petite expérience qui malheureusement a donné fortement raison à ce triste constat.

Au mois de Janvier dernier, j’ai décidé d’enlever ma date de naissance de FB: celle-ci aujourd’hui figure au 1 janvier 1900…et quelques, ce qui fait de moi une heureuse centenaire. Si, si…. Bref, Nombreux sont ceux et celles qui se sont empressé(e)s de me souhaiter ce non-anniversaire. Je les remercie d’ailleurs ! 😁

Là où je veux en venir? Sans FB et les rappels anniversaires qui apparaissent dans les événements à venir, eh bien, je me suis rendue compte que finalement plus grand monde n’accordait d’importance à ce genre de « détail ». Car, oui, mon anniversaire était bien hier… 18 mai… Et non le 1 janvier. Certes, la mémoire peut faire défaut mais les réseaux sociaux ont, je pense, diminué davantage notre capacité de réflexion, de mémorisation et j’en passe. J’en suis arrivée à l’amère déduction qu’être ultra connectée dessert plus que jamais les relations qui ne sont désormais que superficielles.

On ne prend plus le temps. On ne réfléchit plus: on se laisse guider. Nous sommes dans une surconsommation extrême de l’info où l’on doit tout savoir et dans un laps de temps court. Tout est prémaché: L’info vous arrive en un clic. Puis est aussitôt zappée pour une autre. Et qu’en retient-on ? Pas grand chose finalement.

Et de ca, je ne veux plus. Je vais essayer de me libérer de ce joug virtuel qui ne m’apporte aucune plus-value. J’ai envie de prendre le temps de la réflexion sans être pressée de part et d’autre et vouloir comparer ma vie à celle des autres. A ce que je fais moins bien ou mieux que les autres. Marre de ces échelles de valeurs totalement faussées…

Alors, ma petite expérience ?

J’ai écrasé ma vraie date de naissance dans FB.

Ainsi, hier, jour de mon anniversaire (le vrai !) je me suis rendue compte que pas grand monde ne connaissait ma date de naissance (information pas très importante au demeurant mais un peu quand même !😁 pour moi ) puisque je n’ai reçu que 3 appels téléphoniques (et c’était de ma famille) pour me souhaiter mon anniversaire. Aucun post FB. Conclusion évidente, non ?

Forcément, je m’interroge sur la virtualité des relations humaines et me rend compte finalement que ça ne me convient plus. Mais plus du tout.

D’où la décision de me déconnecter de FB.

Ainsi en me levant le matin, je n’aurai plus le reflex de vouloir savoir ce qui s’est passé dans la vie des uns et des autres la veille. Si je souhaite des nouvelles, j’enverrai lettres, mails ou SMS. Et vice-versa. Même un pigeon voyageur si ça peut faire plaisir à celui/celle qui le reçoit 😁

PS: par contre j’éviterai les signaux de fumée qui peuvent gravement nuire à la santé et… à la couche d’ozone !!!!

Donc, J’ai besoin de me recentrer sur les vraies choses. L’amitié et le partage en font partie.

Alors si vous souhaitez poursuivre encore ce bout de chemin ensemble avant que je ne me déconnecte (d’ici la fin de cette semaine!) vous pouvez me laisser mail et tel en MP. Je poursuis l’aventure FB uniquement via mon blog : verolafee.com.

Pour les autres, ceux que cela importe peu, cela aura été un réel plaisir de faire ce bout de route ensemble.

💋