Mots-clefs

, , , ,

Pour les 7ans de Ptino cette année, point de chevalier ni de princesse. Pas de pirates ni de sirènes, non plus. Cette année, Ptino a choisi pour thème « la pâtisserie ». Est-ce moi qui lui ai soufflé l’idée ? Pas directement … enfin un petit peu quand même si l’on part du postulat suivant qui est d’affirmer que je suis férue (et c’est vraiment peu dire !) des émissions culinaires à la télévision (du moins, de certaines émissions). Donc, en avant les « Top chef « et « le meilleur pâtissier » ! Il n’en fallait pas moins pour transmettre le virus à un Ptino qui me sert de commis dès que je mets les pieds dans ma cuisine. Il adore touiller, casser les œufs (je veille à l’absence de coquilles quand même !), peser les aliments… bref, j’ai un p’tit chef en herbe qui aime mettre la main à la pâte. Ainsi, pour son anniversaire, le thème était tout trouvé. Seul hic, il voulait pouvoir porter sa couronne car, depuis qu’il a eu la fève à la galette des rois, il est le roi. Alors, pour matcher les desiderata de Pti Monsieur, le thème arrêté sera « Rois et Reines de la pâtisserie ». Mais avant de lancer les festivités qui auront lieu à la maison la semaine prochaine, je me suis chargée d’imaginer des cartes d’invitations originales. Je voulais du « fait main » afin que le carton d’invitation colle au thème le plus possible. En réfléchissant au déroulé de l’évènement où je prévois de faire, entre autre, un atelier muffins/cupcakes, je me suis simplement mise en tête de faire un faire-part en forme de gâteau (de toute façon, je n’avais d’autres idées à ce stade !) Et pour le matériel, il faut à portée de main :

  • 1 pistolet à colle
  • – 1 scalpel
  • – 1 vieux calendrier (… pour éviter de découper votre table !)
  • – 1 paire de ciseaux
  • – 1 crayon à papiers
  • – 6 feuilles doubles cartonnées de couleur (ici, j’ai pris du rose !)
  • – de la ouate
  • – des perles de rocaille (ici, j’ai pris du rouge !)
  • – de la cordelette rouge et marron (trouvée chez Ikea à Noel pour emballer les cadeaux)

Une fois cela prêt, A mes crayons ! A mainlevée, le résultat a donné ça : Une fois certaine du dessin, et après avoir validé avec l’Inspecteur des travaux (pas encore) finis, j’ai reporté mon gabarit sur les feuilles doubles cartonnées, en positionnant le bas du muffin sur la pliure afin d’avoir une sorte de petit livret (comme une coquille Saint Jacques, en fait !) Après une découpe non sans risque (c’est vraiment traitre un scalpel ! si petit soit-il), on obtient ces fameuses petites coquilles qu’il ne reste plus qu’à décorer. Pour marquer la petite caissette du muffin, j’ai découpé de la cordelette aux bonnes dimensions, que j’ai collée à l’aide du pistolet à colle. LE PISTOLET A COLLE EST A MANIPULER AVEC ATTENTION CAR TRES CHAUD ! Mes doigts s’en souviennent encore. J’ai dû effacer la moitié de mes empreintes digitales en utilisant cet outil ; Mais il m’a bien servi pour, d’abord pour coller les bouts de cordelettes, puis pour coller la ouate et pour finir, pour coller les perles de rocailles qui sont supposées faire penser à des morceaux de fraise. Vous me direz ce que vous en pensez ! J’ai eu quelques moments de solitude à cause de la ouate qui reste collée aux doigts avec la colle chaude et que l’on doit éliminer au fur et à mesure sauf à vouloir se faire des doigts de yéti. Mais je reste assez satisfaite du résultat. Validé par Ptino. Pour le texte, j’ai voulu aussi changer du grand classique « Je t’invite à mon anniversaire le … » et cela a donné : Et voilà un Ptino content, depuis le temps qu’il me bassine demande de faire ses cartes d’invitations pour les copains. Elles sont prêtes à être distribuées. Je reviendrai avec un post sur les préparatifs de cet anniversaire ainsi que sur l’évènement en lui-même. Bientôt !