Mots-clefs

, , ,

En ce début d’automne, je suis aphone. Ça rime mais c’est totalement involontaire.
En effet, pour répondre au projet de Milie et sortir une jolie photo, je rêvais de balades en forêt, de sous-bois détrempés, de feuilles jaunies par l’abandon de leur branches et échouées sur le sol, promis à un bien sinistre avenir. (ho là…. Je m’emballe). Bref, pour moi, comme pour vous toutes, l’automne, c’est cette image d’Epinal des feuilles mortes jonchant le sol par centaine.
Et bien depuis 2 jours, l’automne a revêtu pour moi sa parure la moins idyllique. Celle que l’on aimerait voir rester au fond du placard et ne laisser jamais sortir.
Depuis 2 jours, j’ai une angine avec un début d’otite qui me fait passer par toutes les courbes de températures, me fait marcher comme une personne âgée (mais sans déambulateur….ouf) ce qui me vaut de rester alitée car c’est dans cette position que j’ai le moins mal !
Oui. Voici l’automne qui frappe de ses grands poings pour laisser entrer avec lui les petites infections ORL et autres virus.
Et si j’allais voir le médecin, tiens. La dernier fois que je l’ai vu, c’était en Mars , et ce n’était pas pour moi.