Mots-clefs

, , , , , , , ,

Ce samedi débute, à 18 heures, la nouvelle émission de M6 « Cousu main » avec la pétillante animatrice mode de la chaine, Cristina Cordula, ex-mannequin chez YSL et Karl Lagerfeld.

Késako? Pour ceux et celles qui rentrent de vacances et qui ne se sont pas encore penchés sur la grille des programmes de rentrée.

« Cousu main » est la version française de « the GreatBritain Sewing Bee », une émission qui voit s’affronter 10 candidats amateurs de couture sur des thèmes imposés, chaque semaine.

Cette émission me rappelle aussi une émission américaine « Runway Project » basée sur le même principe mais dans laquelle les concurrents sont déjà des créateurs. Prendre connaissance des candidats. Les voir créer. J’espère que l’émission laissera une grande part à la création sans trop de blabla.

Bref, vivement 18h.

Pour ma part, je suis tombée dans les bobines de fils multicolores, le coton, les tissus imprimés, les mètres de rubans et de passepoil, les fermetures de toutes les couleurs, les Liberty depuis maintenant un an. Et je suis contente que la couture fasse désormais partie de ma vie car cela me permet de laisser libre court à cette créativité que j’ai tue en partant vers le domaine financier.  Rien n’est plus satisfaisant que de terminer un ouvrage et de se dire « j’ai fait ça, moi! »

Plus je couds et plus les projets sont nombreux dans ma tête et dans mon atelier. En ce moment, sur ma to-sew-list,  j’ai trois trousses et une Datura (à commencer), une turbulette (ou gigoteuse) et un rideau à terminer. 

Cela me plait de créer et cela me rend heureuse, d’autant que mes insomnies me permettent de donner libre court à ma création un plus plus longtemps ( au grand dam de mon mari, parfois) mais il voit que cela me plait, donc…

Pour en revenir à cette émission, j’ai hâte de connaitre les épreuves, la réactions des candidats (car il y en a forcément qui se croiront au-dessus du lot!) bref: prêts à en découdre car cela reste tout de même une compétition. J’y serai d’autant plus attentive qu’une des candidates, Laurence Gros-Désir (c’est son nom) alias Pimsy coud des trucs, une des blogueuses que je suis depuis un bout de temps, y participe. Et en plus, nous partageons la même origine martiniquaise donc « tchébé rèd ma fi’ ». 

J’attends de savoir ce que le jury pensera de ses créations que je trouve belles mais je suis une amatrice et, elle, elle sera évaluée par un jury de professionnels. 

Ce que j’aime aussi dans l’émission c’est qu’il n’y a pas d’argent à la clé: le gagnant remporte le titre honorifique de « Meilleur couturier » et la publication d’un livre avec ses créations. Je trouve cela génial et suffisant car la notoriété qu’ils auront du fait de la diffusion de l’émission fera le reste. Assurément. Et forcément bénéfique.

En plus de Cristina Cordula, le jury est composée de la modéliste Amparo Lellouche, ancienne première d’atelier chez Balenciaga, et un des plus grands tailleurs pour hommes de la place parisienne, Julien Scavini. 

Cette émission surfe sur la mode très actuelle du « faire soi-même » et face à l’explosion des loisirs créatifs ( couture, broderie, crochet) il était temps et parfaitement normal qu’une émission (autre que Deco et autres émissions de ce genre) soit dédiée à une activité qui fédère de plus en plus les passionné(e)s dont je fais partie.