Mots-clefs

, , ,

Temps magnifique sur la Bretagne depuis une semaine. D’aucuns diront que c’est la canicule mais vu le temps de m*** que nous avions depuis cet hiver: il était temps que le soleil arrive à percer à travers ces lourds nuages.

Bref.

Aujourd’hui 18 Mai, temps splendide sur la Bretagne. En plus, c’est mon anniversaire. Quoi de mieux qu’une belle balade. Direction Benodet. Magnifique station balnéaire qu’il fait bon de voir par un temps pareil.
Après un repas avec vue sur les lointaines îles des Glénan

20140518-220755-79675433.jpg

À vrai dire, malgré les 23 degrés dehors, l’eau ne dépassait pas les 15 degrés à mon avis. Un petit trempage de doigts de pieds et pas plus.

 

IMG_3719

 

Une fois trempés les pieds dans une eau qui vous givrerait un glaçon, nous avons décidé de mettre le cap sur la pointe de Penmarc’h. No voulait voir le phare d’Eckmühl qu’il avait découvert sur un des nombreux documentaires sur la « cornouaille bretonne. »

Ainsi, nous voilà en route ver ce fameux phare et, en passant notre route, nous décidons de nous arrêtons sur les rochers de St Guénolé. Rochers apparemment très connus dans le coins et pourquoi? Parce la magnificence du lieu parle pour lui-même. Il n’y a pas que les rochers. C’est tout un paysage qui se dévoile.

IMG_3725

Regards au loin …

IMG_3739

et dire que ces pierres sont en grand partie immergées à marée haute.

IMG_3740

Petite séance d’escalade dans les abîmes asséchés.

IMG_3741

Dépôts de sel séché sur la roche.

IMG_3742

La mer… calme au près mais si remuante au loin  à travers les récifs.

IMG_3743

Les calanques de Cassis ? Non… les rochers de St Guénolé.

IMG_3751

Et toujours une croix divine tournée vers la mer.

IMG_3756

Le « rhinocéros » de Ptino et selon Tanou, un « éléphant »… Et vous, qu’y voyez-vous ?

IMG_3759

Eau cristalline.

 

Après une balade magnifique et un grand bol d’air pur, nous avons mis le cap sur la pointe de Penmarch et le gigantesque phare d’Eckmühl.

 

eckmuhl

300 marches… 54m de hauteur et une vue… à couper le souffle !

J’ai bravé les 300 marches et les 54 mètres de hauteur de ce phare.

Vous ai-je dit que j’avais et que j’ai…toujours le vertige?

En redescendant de là, j’avais les jambes qui flageolaient. Mais que la vue était belle, surtout par ce temps radieux.

IMG_3781

Escalier vertigineux vu du bas.

IMG_3784

La rampe d’escalier est en fer forgé et l’intérieur du phare revêtu d’opaline pour empêcher l’humidité de pénétrer le phare.

IMG_3785

Le travail de la rampe en fer forgé.

IMG_3789

Détail du sommet intérieur du phare et les dernières marches.

IMG_3790

Détail du plafond.

IMG_3794

IMG_3792

Détail de l’escalier vu du haut.

Et que voit-on du phare?

Un 360 degrés de la cote bretonne. Epoustouflant.

IMG_6458

Vue panoramique du haut du phare. A l’Ouest.

IMG_6465

Vue panoramique du haut du phare. Au Nord-Ouest.

 

IMG_6466

Vue panoramique du haut du phare. Au Nord-Est.

IMG_6464

Vue panoramique du haut du phare. Au Nord-Nord-Est.

 

IMG_6460

Vue panoramique du haut du phare. Vers tout là-bas !

 

Mais, en levant la tête, alors que l’on pense que l’on a vu les plus belles choses, et bien la surprise est encore au rendez-vous. Le « toit » du phare est ouvragé en fer forgé et peint en blanc, il se détache sur la ciel bleu magnifique de cette fin d’après-midi.

IMG_6469

Toit du phare d’Eckmühl

 

Je dédicace cet article à Eno M.