Mots-clefs

, ,

Terminé. 505 pages en 3 jours. J’en ai mis du temps.

J’ai aimé: l’histoire se passe entre Bordeaux et Paris. Les 2 villes françaises que j’aime le plus.

J’ai moins aimé: la pauvre doctorante, Sophie, âgée de 30 ans, qui vit avec Marc (suis-je la seule à avoir fait un parallèle avec cette série des années 80 ? Marc et Sophie) un thésard qui est devenu le tuteur de son neveu homo de 18ans qui vient d’intégrer Sciences-po et sa soeur qui, à 9ans, pense qu’elle a tout d’une adulte et s’ennuie des enfants de son âge.

L’intrigue: Sophie travaille à sa thèse dont la directrice de thèse n’autre que sa mère qui est la directrice de l’université dans laquelle elle se verrait bien donner des conférences à condition que la thèse sur laquelle elle travaille depuis près de 4ans maintenant trouve un éditeur. Marc, lui, brillant thésard, donne des conférences à l’Université.
La vie de famille s’articule de façon très cadencée entre lectures, expos, ciné, balades…
Et le soir, la télévision n’est allumée que pour prendre connaissance uniquement du Journal télévisé.
Pourtant, malencontreusement, un soir pas comme les autres (les chaînes publiques sont en grève!)la petite Annie qui a la permission de 20h10 pour le JT, zappe sur LA série du moment qui cartonne: « la Vie La Vraie »
Marc et Sophie n’ont pas d’autre choix que de la laisser regarder. Mais la platitude des dialogues les atterre et les raccourcis élémentaires faits de certains événements historiques obligent Marc qui enseigne l’Histoire , à écrire à la production sous la plume de Sophie.
Après une réponse de la productrice ( de son secrétaire en fait!), Sophie va devoir monter à Paris.
Elle va se voir ouvrir les portes de la fabrication d’une série et faire fi de toute ses convictions.

Avis Ce livre décrit les travers de la télévision dans tout ce que l’on peut imaginer de pervers. La vilenie des hommes entre eux qu’ils soient auteurs, scénaristes, comédiens, techniciens. C’est Dallas! Et parfois Bagdad. Chacun tente de tirer la couverture à soi afin de rester le plus longtemps possible au Sommet car bien souvent la chute est plus rapide que l’ascension vers le succès et sans crier « gare ». La superficialité prédomine et c’est « petits meurtres entre amis » où vous découvrez que ceux qui sont vos amis un jour ne le seront pas forcément le lendemain. Et qu’il veut mieux ranger son orgueil au placard.

De même la dualité dans les sentiments amoureux, amicaux…les concessions dans un couple, la télévision, la difficulté de la vie de famille, la fugue, la discipline, l’estime de soi, le(s) mensonge(s), l’homosexualité, la différence d’âge, le collègue de bureau pas cool mais en fait si…
Beaucoup de thèmes sont abordés dans ce livre au risque de survoler certaines problématiques et d’y perdre le lecteur: moi.
Mais on rattrape très vite le wagon.

Ce livre donne bien la dimension de la fonction « Kleenex » de ceux qui se retrouvent au bas de la chaîne alimentaire télévisuelle.
L’humour grinçant romancé dont peut faire preuve l’auteur parfois n’ évacue pas la réalité de ce monde-là (car c’est un monde à part) si on me permet ici un comparatif avec le combat très actuel des intermittents du spectacle. Aude V. : je suis de tout ❤️ avec toi.

Bref. J’ai tout de même passé un bon moment à parcourir ce livre.