Mots-clefs

, , , , ,

La beauté de ce livre et de son auteur m’a été vanté par ma Steph.

Du coup, je m’étais empressée de l’acheter mais, comme à chacune de mes virées FNACesques, il avait fait partie d’une quinzaine d’acquisitions qui ont vite pris place dans ma bibliothèque sans que je ne les ai toutes lues.

Il me semble que 2014 va être l’année pour moi de remédier à cette cruelle injustice.

Alors, je reprends mon stock de « non lus ». Près d’une trentaine de livres devront passer entre mes mains. Pain béni pour cette rubrique qui ne risque pas de souffrir de solitude pour absence de posts.

Alors, mon cinquième choix de lecture porte sur « Marina » de Carlos Ruis Zafon.

4ème de couverture: 

«  Dans la Barcelone des années 1980, Oscar, quinze ans, a l’habitude fuir le pensionnat où il est interne. Au cours de l’une de ses escapades, il fait la connaissance de Marina. Fascinée par l’énigme d’une tombe anonyme, Marina entraine son jeune compagnon dans un cimetière oublié de tous. Qui est la femme venant s’y recueillir? Et que signifie le papillon noir qui surplombe la pierre tombale? S’égarant dans les entrailles d’une terrifiante cité souterraine, s’enfonçant dans les coulisses d’un inquiétant théâtre  désaffecté, Oscar et Marina réveillent les protagonistes d’une tragédie vieille de plusieurs décennies. « 

Alors, rendez-vous pour le ce