Mots-clefs

,

Voilà ce qui arrive lorsque l’on débarque en France un 25 décembre à l’âge de 9ans. Comme on dit au péyi, je suis une négropolitaine ou un bounty…

Je ne connais rien de mon île natale sinon les belles cartes postales que l’on use et abuse dans les agences de voyage qui vendent à tous prix du soleil, du rêve et de l’exotisme. Je n’y suis retournée que 2x depuis mon atterrissage en France. Mais en vrai, nous avons d’abord atterri en Belgique où nous avons vécu un mois à peine.. Dans mes souvenirs lointains.

Alors j’ai mal à ma France lorsque je vois Christiane Taubira, Garde des Sceaux et compatriote domienne de la Guyane,  caricaturée et comparée à une guenon à cause de la couleur de sa peau… j’ai mal à ma France lorsque je vois une fillette défiler lors du mariage pour tous lui destiner des bananes pour unique nourriture… j’ai encore mal à ma France lorsque je vois des députés, élus de la Nation mimer un singe au sein de l’hémicycle mais j’ai aussi mal à ma France sur la banalisation du racisme…

Car NON, Frankie Vincent (en plus il vient de la Guadrloupe!) n’est pas mon chanteur préféré…auquel je préfère sans discussion Dépêche Mode, Brel ou Nougaro… NON je ne mange pas d’acras à tous mes repas… Par contre je n’ai rien contre un bon verre de Bordeaux ou de Sauvignon, accompagnée d’une bonne baguette et un bon fromage (quel qu’il soit! coulant de préférence) Et NON, à la maison je n’écoute pas de zouk en boucle mais vous entendrez davantage FIP, 100% Jazz ou Nova (bon je mets aussi à fond AbbA quand je fais mon ménage le Samedi!)

Mes enfants sont métisses et font ma fierté. Alors j’ai mal à ma France lorsque je vois que la miss France 2014, franco-ghanéenne donc métisse, élue par les français est fortement vilipendée sur tous les réseaux sociaux parce que la couleur de sa peau ne correspondrait pas aux standards voulus par une minorité qui se fait de plus en plus présente.  Pourtant le sang qui coule dans nos veines ne serait-il pas de la même couleur (rouge, pour ceux et celles qui l’ignorent encore) quelque soit la couleur de notre peau.

Ce message que je souhaite humaniste sera le dernier post de 2013 car je note sur cette fin d’année -sous couvert de la crise- une montée de l’individualisme et une peur exacerbée de l’autre, de l’étranger. Il est certain que ce que l’on ne connaît pas peut faire peur. Mais si on réagissait autrement que par le rejet ou le dénigrement ?

Pourtant j’ai conscience que nous ne vivons pas dans le monde des Bisounours …
Mais j’aime à penser que la France que j’aime est autre. Et admet la différence sous toutes ses formes.
Même si je crains que les municipales à venir vont donner fortement raison à une Marine le Pen qui gagne de plus en plus de soutien car reconnue par beaucoup de gens comme l’élément salvateur, à l’écoute et porte-parole de ceux qui pensent avoir été délaissés par le pouvoir en place. Et ce, quelque soit le parti.