Mots-clefs

, , ,

Oui… Ce n’est pas ce que l’on peut appeler de la grande littérature mais …après tout: pourquoi pas? C’est Noël! Alors je m’offre des livres. En plus de l’envie de me changer les idées et c’est exactement le type de livres qu’il me faut pour décompresser et échapper, l’espace d’un instant, à un quotidien parfois souvent trop stressant. Alors oui. C’est ce qu’il me faut! Un livre léger pour me divertir. N’est ce pas là le but premier d´un livre? Parler d’un ailleurs et faire voyager son lecteur à travers un récit auquel il doit adhérer le plus souvent. Laisser faire son imagination pour s’approprier l’histoire. Ce n’est sans doute pas vrai pour tout le monde mais c’est comme cela que je fonctionne dans le choix de mes lectures. Je dois vivre un ailleurs. Le livre que je découvre doit être la porte de sortie de mon quotidien. Une occasion pour moi de m’évader et de prendre part à une histoire. Que ferais-je donc sans lecture ? Sans livres.
Cela m’oblige en aparté à penser au trop excessif mercantilisme et monopole d’Amazon… à la débâcle de grandes enseignes telles que Virgin Megastore ou la FNAC en perte de vitesse ces dernières années… et au sinistre constat de la fermeture des petits libraires. Mais cet aparté fera sans aucun doute, Je pense, le sujet d’un autre billet d’humeur.