Mots-clefs

, , , , , ,

1er Décembre.Temps de l’Avent.

Sur les étals des magasins, les calendriers de l’Avent fleurissent.

Mais ma foi est parfois mise à mal par tant d’excès car le religieux se mêle au profane dans une surenchère, trop excessive, d’abondance, de couleurs, de bruits…
Noël approche… haut les coeurs… mais cette fête que j’estime au plus au point est de plus en plus galvaudée car elle devient de plus en plus commerciale. Pour beaucoup elle ne signifie qu’avalanche de cadeaux.

Alors, sans vouloir faire ma rabat-joie, je voulais seulement rappeler que l’Avent, (du latin adventus, « venue, avènement » — ce n’est pas moi qui le dit mais le dictionnaire — ) qui s’ouvre le 4e dimanche précédant Noël, est la période durant laquelle les chrétiens se préparent intérieurement à célébrer Noël c’est-à-dire, la venue de l’enfant Jésus.

Et outre l’Avent, je ne vais pas davantage épiloguer sur le Père Noël qui a mis au rebut ce pauvre Santa Klaus, héraut de lointaines légendes nordiques, et qui a été remis au goût du jour par Coca-Cola en 1931.

Cela dit, j’avoue qu’en ayant des enfants, on ne peut pas résister longtemps aux sirènes mercantiles des grandes enseignes.
On cède volontiers pour (re)trouver la magie de Noël dans leurs yeux, Noël qui n’est désormais plus qu’une fête pour les enfants.

20131201-204757.jpg

Allez. J-23.